PRS Pays de la Loire 2018-2022

Le projet régional de santé, une ambition pour la santé des ligériens

Article
Visuel
Jeunes
© Fotolia
Le projet régional de santé représente la feuille de route de l’agence régionale de santé (ARS) pour améliorer la santé dans la région des Pays de la Loire.
Corps de texte

Ce n’est pas un plan qui répartit seulement entre les acteurs des moyens financiers nouveaux.

Ce n’est pas un programme qui déroule dans le temps une série d’activités programmées dans un champ précis.

C’est le projet porté par l’ARS en concertation avec ses partenaires pour la santé des ligériens, déclinant sur le territoire les politiques de santé qu’elle conduira pour les cinq ans à venir.

Travaillé deux ans durant avec l’ensemble des acteurs de santé de la région, le projet régional de santé (PRS) définit les grandes orientations stratégiques à dix ans, détermine des priorités et fixe des objectifs opérationnels à cinq ans,

Il représente la matrice qui guidera année après année, les décisions de l’agence. Qu’il s’agisse de répartir les ressources allouées annuellement dans le cadre du budget de l’Etat, et du financement de la sécurité sociale, qu’il s’agisse de développer des projets innovants pour transformer l’offre en santé, qu’il s’agisse de construire et de coordonner les politiques publiques de demain.

Le projet trace le chemin que l’agence propose aux acteurs, aux partenaires et aux citoyens de la région.

Parce que ce chemin se construira ensemble, jour après jour, tout n’est pas écrit dans le détail. Ce sont les feuilles routes et les plans d’actions pluriannuels qui préciseront année après année les actions à mener.

Parce que le budget de l’agence est annuel et que l’environnement dans lequel opère l’agence évolue en permanence, le PRS orientera ses décisions et son budget chaque année pour mettre à profit les ressources financières et les mesures nouvelles prenant en compte les opportunités d’évolution réglementaire.

Un projet exprime une ambition. Cette ambition se mesure à l’aulne des résultats attendus et des indicateurs qu’il propose. Il matérialise la  direction et le niveau des attentes que l’agence partage avec les acteurs de santé. Ils ne sont pas une fin en soi mais leur mesure permettra d’évaluer les avancées concrètes, le chemin parcouru année après année et de structurer le dialogue démocratique de l’agence avec ses partenaires au sein des instances de démocratie sanitaire, tout comme de rendre compte auprès des autorités nationales de la mise en œuvre du projet.

Dans une démarche partenariale avec l’ensemble des acteurs de santé de la région, la construction du projet régional a été le fruit d’une collaboration intense et continue en particulier au sein des instances de démocratie sanitaire, la conférence régionale de santé et de l’autonomie - la CRSA - et ses commissions spécialisées. Deux séminaires fondateurs du projet ont réuni l’agence et la CRSA en novembre 2016 et en février 2017 pour élaborer les orientations stratégiques et les objectifs opérationnels du projet.

Ils se sont appuyés sur une évaluation approfondie du premier projet régional et sur les analyses des besoins de santé de la région sous de multiples angles. Ces documents font partie intégrante du PRS.

Parce que les orientations stratégiques en santé se pensent à dix ans, il convient se projeter dans l’avenir. Cette vision prospective s’est construite autour de quatre événements régionaux rassemblant chaque fois plus de 200 participants entre décembre 2016 et mars 2017 autour de thèmes de réflexion pour l’avenir : Le patient, nouvel acteur de la qualité des soins ; les perspectives ouvertes par les nouvelles technologies ; la santé projetée au cœur de toutes les politiques ; ou encore la santé face aux réalités des territoires. Les témoignages sont en ligne sur le site de l’agence régionale de santé Pays de la Loire. Au terme de ce travail collectif, le PRS a été arrêté après avis le 18 mai 2018.

Outre le rapport d’évaluation du PRS et les publications de l’analyse de l’état de santé de la population ligérienne et de ses déterminants, le PRS est constitué d’un jeu de documents que chaque acteur de santé de la région peut s’approprier.

Le cadre d’orientation stratégique (COS) fixe les six orientations stratégiques pour dix ans : d’une part (I) mettre la santé dans toutes les politiques, et d’autre part (IV) accompagner la transformation du système de santé dans une logique (II) plus participative, (III) plus  inclusive, (V) mieux  coordonnée et (VI) faisant appel à l’innovation.

Le schéma régional de santé (SRS) fixe les 35 objectifs qui déclinent ces orientations pour chacune des dimensions du parcours de santé. Un document complémentaire précise les objectifs et les implantations des activités de soins réglementairement soumises à autorisation, le schéma de permanence des soins en établissement de soins et le schéma de répartition de l’offre d’examens de biologie. 

Le programme d’accès à la prévention et aux soins des plus démunis (PRAPS) se décline en huit actions.

Enfin un jeu de 59 livrets du PRS précise sous différents angles thématiques la stratégie portée par le projet.

Les deux pages suivantes proposent des clés d’entrée pour une lecture aisée et ciblée de l’ensemble des documents constituant le PRS.

 

Aller plus loin