PRS Pays de la Loire 2018-2022

Promouvoir l’autonomie des personnes en situation de précarité en s’appuyant sur leur expertise

Article
Visuel
Visuel d'une foule. Crédit : Fotolia
©Fotolia
Promouvoir l’autonomie des personnes en situation de précarité en s’appuyant sur leur expertise.
Corps de texte
resultat attendu

Le PRAPS vise à développer un système de santé accessible à tous, efficient et à promouvoir l’égalité devant la santé. Cependant, la personne en situation de précarité induit une prise en charge particulière pour les professionnels de santé et du social de part, son parcours complexe, mais aussi, de part un système de santé qui ne lui est pas toujours compréhensible, accessible ou adapté. 

Ces difficultés et ces parcours complexes faits de multiples aller et retour dans la prise en charge induisent des surcouts par la redondance des soins et à l’opposé des renoncements aux soins par les intéressés eux-mêmes. 

En Pays de la Loire, les acteurs de terrain se sont mobilisés autour de cette problématique de retour vers l’autonomie et des projets et des analyses ont émergés :

  • Une évolution de la participation des usagers dans la région pour les personnes accueillies ou accompagnées en structures sociales grâce à la mise en place du Conseil régional des personnes accueillies porté par Fédération des Acteurs de la Solidarité (Ex-FNARS) et URIOPSS où près d’une centaine de personnes sont mobilisées autour de thématiques (comme la santé, la parentalité, la violence, les addictions renforçant ainsi leurs connaissances, leurs esprits critiques et favorisant un lien social fort entre participants.
  • Une réflexion régionale par les établissements de santé, plus particulièrement, les établissements de santé mentale autour de la réhabilitation psychosociale, un processus visant à favoriser l’autonomie et l’indépendance dans la communauté de personnes atteintes de troubles psychiques avec des réentrainements aux habilités sociales et remédiations cognitives.

Des ressources, outils et pratiques régionales existantes  en matière de compétences psycho sociales promues par l’IREPS au niveau régional et portées par l’ARS dans ses actions de promotion de la santé auprès des jeunes enfants et dans ses actions sports santé mises en place auprès d’un public précaire. Le développement des compétences psychosociales jouant un rôle important dans l’aptitude d’une personne à maintenir un état de bien être mental en adoptant un comportement approprié et positif (relations avec les autres, sa propre culture et son environnement). 

Une politique régionale et des expertises en établissements de santé et en structures médico-sociales autour de l’éducation thérapeutique, contribuant à la construction des projets d’accompagnement à l’autonomie dans la recherche d’une meilleure qualité de vie pour le patient.

Des pratiques sur le terrain de démarches communautaires autour de la personne (non exhaustif) : 

  • Médecins du monde avec son programme expérimental en milieu carcéral à Nantes pour améliorer l’accès aux soins des personnes incarcérées basé notamment sur des ateliers collectifs pour monter des projets portés par les personnes incarcérées, 
  • Une association de santé communautaire « PALOMA » sur Nantes portées par les travailleuses du sexe notamment sur les sujets d’accès aux soins,
  • Une dynamique qui s’est mise en place depuis quelques années autour des problématiques migratoires et des personnes en situation de précarité par des médecins généralistes de la région le plus souvent en maisons de santé ou centres de santé, démarche soutenue notamment par l’Association des Pôles et Maisons de Santé Libéraux, la  Fédération Française des Maisons et Pôle de Santé et la Fédération Nationale des centres de santé.

Il faut citer également l’intérêt de la mobilisation et la dynamique régionale des associations de malades et des travailleurs pairs, autour de la prise en charge de différentes maladies et des conduites addictives, toutes soutenant l’expression des patients pour faciliter l’accès aux soins, la qualité de vie et son autonomie dans son quotidien.

L’objectif majeur du PRAPS est l’accès aux soins et à la prévention des personnes en situation de précarité dans une perspective de retour dans le droit commun et de renforcement de leur autonomie, gage d’une meilleure efficacité et d’une dignité retrouvée. Il est  important de prendre en compte leur parole et de s’appuyer sur leur expertise. Il est tout aussi important  de mobiliser tous les savoirs et expertises des acteurs régionaux sur ce sujet pour développer des outils et des formations autour de l’accompagnement vers l’autonomie de la personne. 

Il s’agira d’accompagner l’évolution des pratiques des professionnels de la santé et du social d’une approche individuelle vers une approche plus collective. En effet, ces évolutions portent des risques d’incompréhension, d’isolement voire de burn-out face à la gestion des situations complexes.

Il s’agira de: 

  • Prendre en compte la personne dans sa globalité dans les actions visant l’inclusion sociale (logement, emploi, activités,..).
  • S’appuyer sur les travaux régionaux et en capitaliser les enseignements pour favoriser son autonomie, son inclusion et son accès au système de santé (lutte contre la fracture numérique, enjeu de la littéracie2).
  • S’appuyer sur l’expertise des usagers en situation de précarité en région et en département en associant son entourage. 
  • Accompagner les professionnels dans l’évolution de leur métier :
    • Par des formations initiales et continues, pluridisciplinaires et partagées avec les usagers,
    • Par la réflexion et l’élaboration autour d’outils partagés sur la création du lien, l’empowerment (ou favoriser l’émergence des capacités des personnes cibles) et le développement de projets personnalisés.

Renforcer l’efficacité des fonctions d’appui aux parcours de santé. 

indicateurs cibles
leviers actions

Associer les usagers  dans les diagnostics des parcours de santé par département, dans les évaluations intermédiaires  et dans les nouvelles instances territoriales de démocratie sanitaire 

Identifier des bonnes pratiques d’association du public ciblé à l’élaboration, la conception, la mise en œuvre et l’évaluation du projet personnalisé

Capitaliser les enseignements et outils favorisant l’émergence des capacités des personnes en situation de précarité et favoriser les actions innovantes de participation : 

  • Démarche collective ou communautaire, 
  • Création de documents d’information et de suivi  adaptés au public en application du concept de littératiel1 

Conforter le lien entre les associations et les professionnels pour mieux accompagner les évolutions.

Mieux accompagner l’évolution des métiers et des compétences des professionnels de santé et du social pour une meilleure prise en charge des personnes en situation de précarité.

1 Définition : mobiliser les compétences nécessaires à acquérir et comprendre l’information disponible permettant d’être autonome, notamment en matière de santé. Pour approfondir, voir ‘Communiquer pour tous : Les enjeux de la ‘litteratie’ en santé. Dossier thématique. La sante en action  n° 440 - juin 2017'’ Définition : adapter les messages de prévention aux différents niveaux de compréhension individuelle